Référencement Bing VS Google, quelles différences SEO ?

Quelle stratégie SEO adopter pour un bon référencement Bing ? Quelles sont les grandes différences par rapport à Google ? 5 facteurs clés à considérer.

Les deux moteurs de recherche les plus puissants du web sont-ils si différents ? Comment assurer un bon référencement Bing, quand tout le monde ne parle que de Google ? Bien entendu, les algorithmes et les stratégies se ressemblent, et il faut peu de façonnage technique et SEO pour un référencement Bing-friendly. Mais à y regarder de plus près, ces petites nuances peuvent changer la donne et ouvrir potentiellement de nouveaux marchés.

Wearethewords a mené l’enquête pour vous débusquer 5 critères à prendre en considération dans votre stratégie SEO. Objectif ? Scorer sur Bing aussi bien que sur Google, ou tout le moins penser votre positionnement de manière différenciée.

Référencement Bing VS Google, 5 différences pour le SEO

Bing VS Google : moins réactif, plus conservateur

La différence majeure entre les deux moteurs de recherche, c’est que Google modifie son algorithme plus fréquemment que Bing. C’est une des raisons pour lesquelles Bing semble préférer les sites plus établis aux plus récents. Les observateurs estiment à quatre fois par an le rafraîchissement du classement de Bing. Un écart long qui donne l’impression d’une plus grande stabilité pour les utilisateurs finaux, même si les résultats sont potentiellement périmés.

Bing accorde aussi volontiers sa préférence aux noms de domaines traditionnels et génériques (.com, .fr), plutôt qu’aux nouveaux TLD thématiques (.site, .bank). Bing est ainsi plus enclin à favoriser des résultats plus factuels sur des sites socialement pertinents. Un facteur à considérer en fonction de votre public cible, de votre positionnement et de votre identité de marque.

Bing VS Google : moins profond, moins intuitif

Autre différence de taille pour l’optimisation SEO : Bing ne crawle que les premiers 100k de contenu d’une page, quand Google est réputé pour son exploration en profondeur. Ainsi, pour capturer l’attention de Bing, la mise en place des mots-clés en haut de chaque page est cruciale. Cette logique granulaire doit aussi être répétée à l’échelle de la structure globale du site. En effet, le BingBot considère les pages d’accueil comme plus précieuses que les sous-pages. En d’autres termes, Google est plus intuitif que Bing pour valoriser des contenus optimisés au sein de cocons sémantiques complexes.

Bing VS Google : plus multimédia, plus dynamique

Bing semble s’appuyer davantage sur ce qu’on appelle « la compréhension de l’entité », dans laquelle les fichiers média renforcent la valeur perçue d’un site. Là où Google se concentre surtout sur les contenus textuels, Bing accorde plus d’attention aux dispositifs dynamiques comme les images, les vidéos, l’audio (et même les éléments Flash).

Bing VS Google : plus social, plus intégré

Une récente étude de SearchMetrics classe les signaux des réseaux sociaux parmi les 5 métriques de classement les plus importantes sur Bing, y compris assez ironiquement sur Google+. Les résultats les mieux positionnés ont tendance à avoir un nombre plus élevé de partages et de mentions.  

D’ailleurs, lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur Bing, il peut immédiatement voir si un des ses contacts Facebook ou un de ses followers Twitter a recommandé ou noté la société ou le produit mentionné associé à sa requête. Même chose avec les tableaux Pinterest pour la recherche d’images. En termes d’intégration des réseaux sociaux dans le SERP, Bing a clairement une longueur d’avance sur Google. 

Bing VS Google : plus local, plus ciblé

Enfin, les utilisateurs qui sont à la recherche de contenus dans une zone géographique particulière peuvent trouver que Bing offre des résultats plus précis que Google. C’est un des dommages collatéraux des nombreuses et fréquentes mises à jour de Google. Elles tendent en effet à donner chaque fois un peu plus la priorité aux multinationales par rapport aux organisations locales. Essentiellement pour des raisons de crédibilité, mais pour les acteurs locaux et leurs clients, cet aspect mériterait plus de considération.

 

Pour passer à l’action, relisez notre article qui détaille comment indexer votre site dans Bing. Et si vous avez besoin de faire le point sur votre positionnement dans les moteurs de recherche : demandez-nous un premier audit SEO rapide (gratuit) et parlons-en !




Commentaires

  1. Belle analyse en tout cas, je trouve que les moteurs de recherche ont leur propre critère de publication en matière de référencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 6000 curieux.

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.