La promotion des contenus Web est indispensable à leur publicité. Elle détermine donc le succès de vos actions de marketing éditorial. Comment faire?

Le pull ne suffit pas: vous ne pouvez vous contenter d’attendre que vos clients viennent visiter votre site Internet ou que des badauds atterrissent sur vos actualités à la faveur d’une requête plus ou moins familière sur Google.

Mesurez la popularité (potentielle) de votre site/blog

Combien de (nouvelles) visites (uniques) comptez-vous chaque jour? 30, 300, 3000? Combien souhaitez-vous en avoir? Pour vous donner une idée, notre blog ecrirepourleweb.com, où l’on rédige un à deux articles par jour compte entre 1000 et 2000 visites uniques, dont 75% environ de nouvelles visites par jour.

Lorsque nous n’écrivions qu’un à deux articles par semaine, nous atteignions environ 300 visites journalières. Nous avons doublé ce chiffre en augmentant la cadence à un post par jour. Et, surtout, en développant un plan de diffusion sur Twitter et Facebook, et Scoop.it accessoirement.

Lorsque nous avons mis en place une newsletter hebdomadaire, qui réunit les articles de la semaine, nous avons gagné environ 20% de visites uniques en quelques semaines.

Mais ce n’est pas la seule augmentation de la production éditoriale qui a assuré cette hausse de notoriété et de visites, c’est aussi le plan de diffusion mis en place (newsletter et tweets, et murs Facebook).

Quels canaux privilégier dans votre promotion des contenus?

Où sont vos lecteurs quand ils ne sont pas sur votre blog? Par quel biais vous trouvent-ils? Analysez vos statistiques entrantes, vérifiez les canaux d’entrée, observez les réseaux qu’ils fréquentent: Twitter, Networked Blogs, Google+, Paper.li?

Ce sont sur ces autres lieux de conversation que vous devez retrouver vos lecteurs (potentiels). Mais il y a d’autres relais que vous pouvez prendre en compte: les blogs, les forums, l’e-mail tout simplement ou encore le communiqué de presse.

Diffusez vos contenus sur les médias sociaux

Ajoutez les outils de fanship et de partage sur votre site Internet ou blog, et sur chaque page de contenu chaud. Poussez vos articles sur votre page Facebook (plusieurs fois dans la semaine, voire le mois) et via votre compte Twitter, partagez vos posts et thématiques avec vos cercles Google+ et montrez-vous sur d’autres pages Google+ pertinentes. Invitez vos ambassadeurs à relayer les liens vers vos articles également.

Les blogs comme outil de relation publique

Utilisez-vous Google Blogs? C’est encore plus efficace que Google « tout court »pour trouver des lieux de conversation où échanger et partager vos expériences et points de vue, ainsi que pour proposer vos contenus sur des thèmes communs.

Allez chercher vos (futurs) ambassadeurs dans leurs « bacs à sable et autres laboratoires ». Ceux qui prennent le temps et l’énergie d’animer une publication en ligne sont plus enclins également à partager leurs connaissances. Ils sont les mieux placés pour contribuer à promouvoir vos actualités et campagnes de communication.

Ainsi, certains blogueurs, surtout en B2B, acceptent de publier des articles qui leur sont commandés ou proposés en publication pour autant qu’ils aient une vraie valeur ajoutée. C’est également un bon moyen pour faire du netlinking.

Les communiqués de presse pour diffuser vos contenus

Certaines (nouvelles) thématiques que vous aborderiez sur votre site Internet, ou un dossier, un livre blanc, méritent peut-être une diffusion sur via un communiqué de presse. Il existe en outre de nombreuses plateformes qui facilitent la diffusion en réseau de vos communiqués, telles que lesnewsdunet.com ou powerpress.fr.

L’e-mail reste un dispositif push très efficace

Outre la newsletter, que nous citons plus haut en exemple, l’e-mail peut servir à pousser de temps à autre un ensemble de billets ou actualités dans le cas d’une animation éditoriale, ou la publication d’un livre blanc, d’une newsletter, d’un rapport, etc. Attention qu’il vous faudra utiliser une base de données « propre » et opportune.

Le podcast ou le clip vidéo: plus original et viral

Moins courants, sans doute, mais ces canaux fonctionnent bien et permettent d’émailler vos discours de références vers des contenus précis de votre site Internet (n’hésitez pas à utiliser des url raccourcis pour renvoyer vers ces sources. Les enregistrements de mes visio-conférences sur la chaîne e-commerce live nous ramènent un beau trafic sur notre site.

Le sondage, comme outil d’engagement

Le sondage est un puissant outil de diffusion: il permet en amont de mobiliser des cibles autour d’une thématique d’autant qu’on leur promet déjà que d’autres répondants partageront leurs propres expériences. Nous en avons fait l’expérience avec notre sondage sur les pratiques éditoriales en relations publiques.

Le sondage permet, parce qu’il compile des données authentiques, d’engager une audience captive en leur procurant une réelle valeur ajoutée. En faisant appel à la participation de personnes, il produit immanquablement un effet sur les publics concernés mais aussi sur d’autres publics, qui peuvent accéder aux résultats.

Enfin, s’il est bien conçu (attention à la nécessaire analyse préalable pour éviter les attentes déçues en cas de recherche infructueuse), le sondage permet une rétro-information intéressante.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive: sites internet des partenaires, médias de vos stakeholders, … et bien sûr tous les canaux et lieux où se retrouvent vos cibles.

Et vous, où avez-vous tendance à partager vos contenus?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.