Pourquoi écrire comme un pro?

Écrire comme un pro suppose qu’on adopte des trucs de pro. Les annonceurs peuvent s’inspirer des méthodes, outils et tableaux de bord des agences spécialisées.

Pourquoi écrire comme un pro est devenu un enjeu de la qualité des contenus? Jamais, avant Internet, le consommacteur n’avait eu accès à autant de contenu. Jamais il n’avait eu autant d’outils pour s’informer. En fait on n’a jamais autant écrit sur autant de supports. Sur le marché du contenu, donc, le problème aujourd’hui ne se situe pas du côté de l’offre ni de la demande, mais bien dans la qualité et la qualification du contenu produit.

Deux éléments qui reposent, pour une bonne part, sur un fondamental très simple: la capacité d’écrire (au sens propre) des producteurs de contenus. Qui dit producteur de contenu, dit blogueur, rédacteur, community manager, journaliste, … Mais surtout: un producteur de contenus engagé dans une mission de content marketing doit pouvoir écrire comme un pro.

Ce qui fait un bon rédacteur pro?

Un bon rédacteur est surtout doué d’empathie, de curiosité et de méthode. Outre ces aptitudes, il y a bien sur le talent. Mais celui-ci s’exerce et s’améliore au fil de la pratique. Par contre, c’est bien la capacité à écrire pour un lectorat, à pressentir ce que ce lectorat recherche et à structurer son propos, qui fait qu’un rédacteur peut écrire sur tout et n’importe quoi, et sur quel l’importe quel support.

Cela peut sembler un peu fou lorsqu’on fait une rapide typologie des contenus papier: brève, communiqué de presse, dossier de presse, article, reportage, dépêche, chronique, billet, portrait éditorial, critique, et la liste est encore longue. Mais dès lors qu’il adopte les bonnes pratiques, les bons réflexes, un rédacteur est tout terrain.

5 trucs indispensables pour écrire comme un pro

Écrire pour le lecteur

Le rédacteur n’existe pas, c’est le lecteur qui compte.

  • Qui est votre lecteur ?
  • Quel ton et style lui ressemblent ?
  • Quel personnage peut incarner mon lecteur ? Ses goûts, ses habitudes, son niveau d’étude, ses centres d’intérêt ?
  • Quel angle aborder ? Est-il néophyte, connaisseur, partisan ou expert en la matière?

Structurer son propos

Pour écrire comme un pro, on doit également se concentrer sur l’architecture de votre propos. L’écriture sous ses différents supports suit des règles assez universelles. Que ce soit pour un blog, pour une brève de 10 lignes ou pour un article de deux pages, vous devez avoir un fil rouge, une trame. Tout texte, quels que soient son objectif et sa longueur, doit avoir un squelette, suivre un développent: attention, intérêt, désir, action.

  • Attention — Le titre : il doit résumer tout votre article. Il peut être informatif ou incitatif
  • Intérêt — Le premier niveau du « Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? » C’est finalement le « Quoi de neuf ? ». En journalisme, c’est ce qu’on appelle l’accroche ou le chapeau.
  • Désir — Le deuxième niveau est votre corps de texte, le « Pourquoi et le comment ». C’est le développement, le corps de texte.
  • Action — Le « Et alors ? », c’est la chute. J’ai reçu une somme d’informations, qu’est-ce que j’en fais? Comment vais-je plus loin?

À quelques variantes près, et suivant la volumétrie dont vous disposez, suivez toujours le même schéma et la rédaction découlera d’elle-même. Les points 1 et 2 sont essentiels. Si le titre et l’accroche n’interpellent pas suffisamment votre lecteur, il ira voir ailleurs.

Aller à l’essentiel

Cultivez l‘art de la concision. Ainsi, plus un mot est court, plus il est efficace. C’est pourquoi on préférera « avant » à « précédemment ».

Mais aller à l’essentiel ne veut pas dire nécessairement qu’il faut faire court. Il faut surtout faire concis. Tout se passe dans le rythme, la cadence, le muscle éditorial. La ponctuation contribue également à cadencer le propos. De même, privilégiez les verbes d’action pour mettre de l’énergie dans votre histoire.

Raconter une histoire

Ne gaspillez pas le temps de vos lecteurs. La vie est tellement courte. Quel souvenir auront-ils de ce moment de lecture. Quel caractère donnerez-vous au corps de votre texte? Tout est une question d’angle, de prise de vue, de manière: de posture éditoriale.

Impliquer votre lecteur

Internet est le média de l’internaute. Mieux: l’internaute est média. Donnez donc les moyens à vos lecteurs de s’approprier vos contenus. Le meilleur moyen reste l’hypertexte: un lien qui permet de cliquer, d’envoyer, de partager, d’agréger, bref d’impliquer votre lecteur.

Un petit bonus pour écrire comme un pro?

Soignez votre dernière phrase appelée la chute.

Notre chute à nous: une petite journée de formation rédaction Web donnée par un pro pour des pros?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.