Champ lexical et champ sémantique en SEO

Champ lexical et champ sémantique en SEO

En SEO, on entend souvent parler de champ lexical et de champ sémantique. Mais saviez-vous que ces deux notions n’avaient pas du tout la même signification ? Dans cet article, nous vous détaillons la différence entre champ sémantique et champ lexical, et leur importance en SEO.

Coup de sonde

Que ce soit pour Google ou pour les utilisateurs, proposer des contenus de qualité revêt un intérêt majeur qui a des conséquences indéniables sur le positionnement d’un site. D’où l’importance de prendre le temps de mettre au point une véritable stratégie SEO basée sur la sémantique et sur le champ lexical des mots-clés.

Dans cet article, nous allons voir la différence entre champ sémantique et champ lexical, et leur importance pour le SEO.

Qu’est-ce que le champ lexical ?

Le champ lexical désigne un groupe de mots ou d’expressions-clés qui renvoient à une même notion. Il peut s’agir de noms, d’adjectifs, d’adverbes ou de verbes. Une fois associés, ces termes reflètent l’intégralité du thème abordé dans un contenu textuel. Le champ lexical permet de traiter le sujet de manière exhaustive, ce qui est primordial pour que le lecteur puisse s’immerger totalement dans l’univers proposé.

Par exemple, pour le champ lexical de la pêche, on pourra trouver différents mots comme : rivière, canne, poisson, hameçon

Et le champ sémantique, c’est quoi ?

Le champ sémantique est un peu différent. Il ne s’agit pas de  termes tournant autour d’un même sujet, mais plutôt de l’ensemble des sens donnés à un mot précis. Il est donc question de polysémie.

Prenons par exemple le mot fraise, il peut s’agir du fruit, du col porté par les notables sous Henri III ou encore de l’accessoire du dentiste. Un avocat peut désigner un fruit ou une profession. Tout comme le bois peut faire référence aux bois des bûches, à la forêt ou aux bois des cerfs.

En SEO, la notion de champ sémantique n’implique pas que vous devez considérer tous les sens d’un mot. Il s’agit que Google comprenne le sens du mot que vous utilisez. Si nous prenons l’exemple de l’avocat, vous devez faire en sorte que les algorithmes de Google comprennent que votre article sur “C’est quoi un bon avocat” traite de la profession, et non du fruit.

Quelle différence entre champ lexical et champ sémantique en SEO ?

Le champ lexical et le champ sémantique sont deux notions différentes en SEO. Elles sont cependant indissociables et complémentaires pour optimiser le référencement naturel (ou SEO) de chacun de vos contenus.

En effet, le champ lexical permet de donner une vision d’ensemble de votre mot-clé, tandis que le champ sémantique permet de le contextualiser. Plutôt que d’utiliser aléatoirement des mots qui ne donneraient aucune valeur au sens des phrases, les termes que vous utilisez prennent sens dans vos phrases grâce au champ sémantique et au champ lexical.

Ce qui va permettre aux algorithmes de Google de savoir que vous parlez de la profession d’avocat, c’est votre champ lexical. En utilisant les termes “barreau”, “plaidoyer”, “juge”, vous faites comprendre à Google quel est votre champ sémantique.

Pourquoi prendre en compte le champ sémantique et le champ lexical en SEO ?

Le champ sémantique et le champ lexical sont indispensables pour booster votre SEO. Mais pourquoi ?

1- S’adapter aux préférences des algorithmes Hummingbird et BERT de Google

En 2013, Google a lancé sa mise à jour « Hummingbird » (Colibri, en français) afin de mettre fin au bourrage de mots-clés et de mieux répondre aux requêtes plus complexes des utilisateurs. Le sens des mots n’aura jamais été aussi important ! En effet, depuis la mise à jour Hummingbird, Google est le premier moteur de recherche à prendre en compte la valeur sémantique des requêtes. C’est-à-dire ce que signifie et exprime un mot ou une requête.

L’algorithme analyse le sens sémantique d’un texte, au lieu de seulement prendre en compte son champ lexical. Il est capable de répondre avec plus de précision à des requêtes composées de plusieurs mots (de 5 à 8 mots) : les mots-clés de longue traîne. Hummingbird prend en compte le contexte général du contenu afin d’en déterminer la pertinence. Il s’intéresse également aux sources citées d’une page web, ainsi qu’à son auteur, pour juger de sa pertinence.

En 2019, une mise à jour nommée BERT vient encore améliorer l’expérience utilisateur en embarquant l’apprentissage machine. Les mots ne sont plus interprétés individuellement par l’algorithme. Google traite désormais les requêtes dans leur ensemble. BERT comprend les liens entre différents termes et concepts, et appréhende les associations de mots dans une même phrase. Plus le champ lexical de votre article est pertinent, plus Google l’identifie comme un contenu de qualité et le positionne mieux dans les SERP.

2- S’adapter à la recherche vocale

La recherche vocale a le vent en poupe depuis quelques années. Ok Google, Dis Siri, Alexa… font désormais partie du langage courant. Avec l’avènement des smartphones et des enceintes connectées, on n’a plus besoin de taper “faire un milkshake” dans la barre de recherche Google. On demande à son smartphone “Comment faire un milkshake ?”.

Si vous souhaitez que votre contenu ressorte sur les commandes vocales, vous devez vous adapter à ces changements. Ce qui implique d’avoir un champ sémantique et un champ lexical larges. Plus besoin de cibler uniquement des mots-clés généraux. Vous pouvez cibler des mots-clés de longue traîne (c’est–à-dire de plus de 5 mots). Et surtout, vous pouvez utiliser un vocabulaire familier, du même acabit que celui qui sera employé pour demander des informations en commande vocale.

3- Se positionner sur des requêtes associées

Le champ lexical permet d’enrichir et de diversifier le vocabulaire grâce à l’emploi de nombreux synonymes. En parallèle, l’approche sémantique ajoute une nouvelle dimension aux mots utilisés. Un champ lexical et un champ sémantique élargis permettent ainsi à vos contenus d’apparaître dans les requêtes associées des autres intentions de recherche. De ce fait, vous gagnez davantage en visibilité et en trafic.

Par exemple, en élargissant mon champ lexical et sémantique sur la pêche, mon contenu peut également apparaître dans les résultats de recherche pour des requêtes comme “canne à pêche” ou encore “hameçon”.

4- Créer un véritable cocon sémantique

On doit le concept de cocon sémantique à Laurent Bourrely, un expert français en référencement naturel. Il s’agit d’un ensemble de pages web reliées entre elles par un maillage interne et une thématique commune. L’idée ici est d’optimiser le maillage interne de sorte que les pages sémantiquement proches puissent se lier.

Travailler le cocon sémantique permet de booster le SEO d’un site web afin d’apparaître en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche.

En conclusion…

Utiliser un vocabulaire varié et révélateur du thème abordé est essentiel pour votre référencement naturel. Le champ sémantique et le champ lexical s’avèrent ainsi être des leviers majeurs en rédaction SEO. Pour se maintenir en course et rester en phase avec les évolutions de Google, il est plus que jamais crucial d’enrichir son champ sémantique et de produire du contenu en ligne qui s’adresse à des êtres humains. Les articles doivent fournir des informations claires et concises. Les phrases vides qui ne fournissent aucune information concrète et le « bourrage » de mots-clés sont à proscrire.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide pour mettre en place une stratégie de contenu cohérente et performante !

Table des matières

Champ lexical et champ sémantique en SEO

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Nous cheminons, vous cheminez

Chaque mois, embarquez notre journal, comme plus de 7500 curieux.

    En soumettant le formulaire, vous acceptez de recevoir par e-mail nos informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.

    Un projet, une question ?

    On vous recontacte avec plaisir.

      Contactez-nous

      C'est à quel sujet ?

      Une question, un conseil ponctuel, besoin d’un chiffrage, en quête d’un partenariat au long cours en marketing inbound et contenu ? Parlez-nous de votre projet, sans engagement.