podcast, osez vous lancer

Le Content Summit organisé par Play Play, hébergeur de podcasts a eu bien raison d’inviter Matthieu Stefani Cosa Vostra pour ce thème « pourquoi vous devez lancer votre podcast en 2021 ». Il sait convaincre d’ajouter ce format de contenu à votre stratégie marketing. Ce que nous prônons depuis longtemps.

Pourquoi faut-il se lancer dans le podcast ?

Personne ne vous oblige à vous lancer dans le podcast. Par contre, et c’est là le conseil de Matthieu Stefani, si vous en avez envie, il ne faut pas vous en priver. Allez-y !

Le podcast, et nous vous en avons déjà parlé, est un format de contenu aux multiples atouts. Il s’agit d’un contenu :

  • de long format
  • avec du fond
  • sans filtre
  • sans retouche.
  • encore peu utilisé
  • apprécié par les clients

Et, d’après Stefani, il y a de la place pour tout le monde. Le marché est encore peu exploité : 10% des français écoutent des podcasts contre 30% des Américains. Le potentiel est donc bien là. 

Le podcast, un format de contenu de votre référencement naturel

Pourquoi les entreprises veulent se lancer dans le podcast ? Tout simplement parce qu’elles ont compris que ce format de contenu joue en faveur de votre référencement naturel

Vous pouvez vous attendre à un ROI avantageux: le podcast génère de nouveaux clients. Pour autant que vous arriviez à faire passer votre passion et votre authenticité. Et, à la condition de délivrer des messages rassurants sur votre capacité à bien traiter vos clients et vos collaborateurs.

Ce format de contenu long, avec du contenu profond, améliore votre SEO sur le long terme. Car, oui, cela prend du temps. Le ROI n’est pas immédiat. Il s’acquiert au fil du temps. Au fur et à mesure de votre efficacité à produire des podcasts qui répondent aux préoccupations des prospects. La visibilité par le podcast, ça se mérite… L’impact sur vos cibles prend place petit à petit.

Vos podcasts : parler de vos cibles ou parler de vous ?

Les thèmes à aborder dans un podcast seront tout d’abord en lien avec votre business. Mais il y a énormément d’autres thématiques à explorer via ce format de contenu. Vous pouvez parler de :

  • votre mission
  • vos valeurs profondes
  • votre marque
  • votre entreprise
  • votre histoire
  • vos expériences
  • les expériences de vos clients
  • vos personae
  • votre métier

Dans vos podcasts, vous pourrez à la fois parler de vous et de vos cibles ou plutôt des sujets qui intéressent votre communauté. Et les sujets ne manquent pas. Comment les trouver ? Réfléchissez à ces 2 questions: qui vous voulez toucher et comment. Vous connaissez vos personae ? Vous trouverez alors les contenus, les angles de traitement et les invités qui nourriront vos podcasts.

Le format idéal d’un podcast : court ou long ?

Matthieu Stefani insiste sur ce point « ne vous brider sur la longueur. Ce qui compte c’est la qualité du contenu. » En ce qui concerne ses propres podcasts, il constate que ce sont les plus longs qui sont les plus écoutés.

D’après lui, la longueur n’est pas un obstacle puisque, contrairement à la video au au texte. De fait, le podcast s’écoute en faisant autre chose. Ce n’est pas pour rien que nos amis Québécois utilisent le mot balado pour désigner le podcast.

Un podcast peut aussi être très court. Un format de 3 minutes ? Pourquoi pas. C’est un parti pris. Vous pouvez très bien construire un rendez-vous quotidien avec un contenu court percutant de quelques minutes. L’impact sera cependant différent par rapport à un épisode de 2 heures.

Liberté toujours : il n’y a pas de « longueur idéale » pour ce format de contenu. Par contre, pour Stefani, en ce qui concerne la variable temps, l’ennemi du podcast c’est le temps passé à la production. On est dans un format spontané, il est donc contre-productif de consacrer 2 jours à la post-production. 

Trouver des invités : plus facile qu’on ne le croit

La crainte ressentie par certains clients qui se lancent dans le podcast est celle de ne pas trouver d’invités. Au début d’une activité de podcasteur ou comme jeune entreprise, cette crainte est souvent présente. Etant peu connu, on pense que personne ne voudra intervenir dans notre podcast. Et pourtant, Stefani prône de foncer. Son expérience ? Il s’est amusé à contacter ses “idoles” et il a obtenu de nombreuses réponses positives.

Dans votre secteur, ou en lien avec les valeurs de votre entreprise, vous avez forcément des idoles, des mentors, des personnalités inspirantes. Osez les inviter, osez chercher en dehors de votre cercle de connaissances. 

Il arrivera parfois que vous essuierez un refus mais, à d’autres moments vous aurez de beaux oui. Le tout est d’être convaincuconvaincant et d’arriver à “vous vendre”.

Générer de l’audience pour vos podcast, 4 conditions

On vous le dit d’emblée, la patience est de rigueur lorsque l’on se lance dans le podcast. D’après Stefani, construire une audience prend minimum 6 mois. Et ce, pour autant que vous ayez publié des épisodes régulièrement.  

Pour générer plus d’audience, il y a 4 indispensables :

  1. De bons podcasts. Cela veut dire des sujets intéressants, un bon orateur et une qualité de son irréprochable. Même confinés, on peut réaliser de bons podcasts à distance avec des outils comme Zencastr et en expédiant un bon micro à ses invités ! 

  2. Beaucoup de podcasts. L’audience viendra à force de vous construire une quantité de contenus. Selon Stefani, en dessous de 30 épisodes, vous n’aurez pas de bon ROI. Visez, idéalement, un podcast par semaine.

  3. De bons invités. Qu’il s’agisse de personnes très connues ou à découvrir, un invité passionné rendra votre podcast passionnant.

  4. De la cross-promotion. Un conseil : recommandez des podcasts dans votre univers ou vos coups de coeur. Une stratégie à activer d’autant plus au début de votre positionnement avec ce format de contenu. Parlez d’autres podcasteurs dans vos podcasts. Souvent, ils vous rendront l’ascenseur.

Mais, soyez patient. Même en appliquant ces 4 conseils, cela prend du temps avant de devenir viral.

Peur du podcast ? Arguments rassurants

La peur de se lancer dans ce format de contenu vient essentiellement de la peur de l’aspect spontané. En terme d’égo, il n’est pas aisé d’entendre qu’on est parfois mauvais dans un podcast. D’autant plus au démarrage. Mais, comme dit Stefani, à vos débuts, votre audience étant moindre, vous avez peu de témoins de votre moins bonne qualité !

Pour ne plus avoir peur du podcast, voyez le de façon positive. Ses points positifs ? C’est un format qui vous permet d’être créatif et de vous lâcher. Ce format offre une grande liberté. De fait, format récent, vous pouvez vous sentir libre de faire ce que vous voulez. Il n’y a pas vraiment de normes édictées au sujet de ce format. Soyez juste vous.

Et pour la confiance en soi ? Elle viendra d’autant plus aisément si vous traitez des sujets qui vous passionnent. Stefani observe que certains dirigeants d’entreprises arrivent à parler de leur métier ou passion dans un podcast. Alors qu’ils étaient peu à l’aise sur Instagram par exemple.

En résumé : acceptez d’être imparfait. Ce n’est pas grave si vous n’êtes pas parfait car vous êtes authentique ! Ce qui compte c’est le fond plutôt que la forme.

Le podcast, un format de contenu en évolution

Le podcast va devenir un format de contenu de plus en plus répandu. Dans les prochaines années, son utilisation et ses orateurs vont changer.  Ce sont les atouts du podcast qui en font un média qui attire de plus en plus. Le format audio demande moins d’effort que la lecture, touche plus de cibles et reste moins cher à produire qu’une vidéo.

Première tendance : le podcast en communication interne

L’audience se limite aux salariés certes, soit quelques dizaines de personnes pour la plupart des entreprises. Mais ce contenu s’intègre parfaitement dans votre plan de communication comme marque d’employeur.

Seconde tendance : les podcasts des grandes marques

Elles vont de plus en plus prendre la parole au travers de podcast. Non pas seulement pour parler de leur marque mais pour aborder les sujets qui intéressent leurs cibles ou mettre en lumière des partenaires.

Troisième tendance : les célébrités auront leurs podcasts

Cette tendance se vit déjà aux Etats-Unis. Des exemples ? Michele Obama ou Snoopdog. Se lancer dans le podcast, plus facile pour les stars ? Détrompez vous. Les célébrités ont l’habitude du surproduit mais beaucoup moins de l’authenticité et du direct. Ce format de contenu représente un nouveau challenge pour elles également.

Le podcast, un format de contenu qui donne le temps au temps

Vous l’avez ressenti ? Il est beaucoup question de temps lorsque l’on parle du podcast.

Un podcast prend du temps à s’écouter. Il faut du temps pour le préparer. Et, arriver à se faire connaître comme podcasteur demande également du temps.

Par contre, n’attendez pas un trop long temps avant de vous lancer ! Surtout si la concurrence n’y a pas encore pensé !

Plusieurs de nos clients ont intégré ce média dans leur stratégie de contenus. Nous mêmes, nous avons produit nos propres podcasts, y compris un podcast sur le podcast. C’est dire si on aime ce média et à quel point nous pouvons vous aider à intégrer le podcast dans votre calendrier éditorial.  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

En complétant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations relatives aux services proposés par Wearethewords. Vous pourrez bien sûr vous désabonner à tout moment.

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.