SEO et fautes d’orthographe : faut-il cibler des requêtes erronées ?  

Les habitués des outils SEO de recherche et suggestions de mots-clés constatent régulièrement que des termes mal orthographiés sont très recherchés par les internautes. Dans certains cas, on constate même un volume de recherche supérieur lorsque le terme est mal orthographié.
Les référenceurs y voient alors une source de trafic non négligeable et une question revient régulièrement : doit-on cibler des requêtes avec des fautes d’orthographes en SEO ?


Dans cet article, nous vous apportons des éléments de réponse en détaillant l’impact des fautes d’orthographe sur les SERP (search engine results page ou page de résultats d’un moteur de recherche), l’expérience utilisateur et le référencement

Les SERP diffèrent-elles selon l’orthographe de la requête ?

Si vous entrez un terme mal orthographié sur Google, vous constatez que l’algorithme vous propose régulièrement la requête corrigée.
Néanmoins, les résultats affichés sont-ils pour autant différents de ceux proposés lorsqu’on encode le terme correctement orthographié ?

On observe 3 cas de figures lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur un mot-clé mal orthographié. 

Premier cas : les résultats affichés sont identiques 

Lorsqu’on cherche “carocerie” sur Google, ce dernier nous indique que les résultats affichés sont ceux de la requête correctement orthographiée “carrosserie”.
Si l’on souhaite absolument voir les résultats liés à la requête “carocerie”, il faut alors cliquer sur « essayez avec l’orthographe carocerie”. Néanmoins, ce comportement doit être particulièrement rare chez l’internaute.

Impact SEO orthographe : il est inutile de cibler cette requête erronée.

Faute d'orthographe SEO Carocerie

Deuxième cas : les résultats affichés sont différents

Cette fois, on entre la requête “carosserie” sur Google, le moteur de recherche nous suggère alors la requête “carrosserie”. Cependant, les résultats affichés ne sont pas similaires.
En effet, on observe directement une différence avec le premier cas : les premiers résultats contiennent le terme mal orthographié “carosserie”.
SERP SEO orthographe Carosserie


Il en va de même pour les résultats suivants. De fait, la grande majorité des contenus en première page sur cette requête comporte le terme “carosserie” dans le titre.
Dans ce cas précis, Google prend donc en compte la faute d’orthographe et favorise les contenus qui contiennent la requête mal orthographiée.

Impact SEO orthographe : il peut être intéressant de cibler le mot-clé mal orthographié si ce dernier est recherché.

SERP fautes d'orthographe SEO

Troisième cas : les résultats affichés sont mixtes

Dans ce troisième et dernier cas de figure, on entre la requête “pri médecinne”.
Google nous signale alors que les résultats affichés sont mixtes. En effet, ces derniers contiennent aussi bien les résultats de la requête “pri médecine” que ceux de “pri médecinne”.
Dans ce cas précis, on peut s’étonner que Google propose une correction pour le terme “médecinne” mais pas pour le terme “pri” …
Après de nombreuses recherches, on constate que ce troisième phénomène apparaît bien plus rarement que les deux précédents.

Impact SEO orthographe : la requête mal orthographiée peut-être ciblée mais il faut analyser les SERP mixtes au préalable.

Pri médecine SERP mixtes

Doit-on intégrer des mots-clés mal orthographiés dans nos contenus pour le SEO ? 

Tout d’abord, il importe de se remémorer les trois cas de figure abordés ci-dessus.
Si, comme dans le premier cas, vous entrez un terme mal orthographié et que Google vous indique que les résultats sont ceux du terme correctement orthographié, il sera dès lors inutile d’essayer de se positionner sur ce mot-clé avec la faute d’orthographe.

En revanche, comme nous l’avons vu précédemment dans le deuxième cas de figure, certains contenus qui comportent le terme avec la faute d’orthographe figurent parfois en haut des SERP et peuvent générer du trafic grâce aux requêtes erronées.

Néanmoins, nous vous déconseillons fortement d’intégrer des mots-clés mal orthographiés dans vos contenus, même si ces termes peuvent générer un trafic considérable.
Pourquoi ? On vous l’explique ci-dessous. 

Les fautes d’orthographe nuisent à votre identité de marque

L’intégration de mots-clés mal orthographiés renvoie une image peu sérieuse aux internautes et votre légitimité en prendra assurément un coup.
Au même titre que la syntaxe et le style, l’orthographe fait partie intégrante de votre identité de marque.

De plus, n’oubliez pas que ce contenu sera également lu par les utilisateurs issus des réseaux sociaux, du mailing ou encore par ceux qui ont introduit la requête bien orthographiée… S’ils identifient des fautes, ces derniers se montreront intransigeants et risquent de quitter rapidement votre site.

Est-il vraiment pertinent d’augmenter le trafic sur un contenu alors qu’on observe en parallèle une diminution du taux de conversion ou encore une augmentation du taux de rebond ?

Quelle est la position de Google vis-à-vis des fautes d’orthographe en SEO ? 

Pour commencer, jetons un coup d’œil aux Search Quality Evaluator Guidelines ,un guide officiel publié par Google et utilisé en interne pour définir ce qu’est un bon contenu.

Dans ce guide, Google n’identifie pas l’orthographe comme un critère de qualité de contenu à part entière.
Néanmoins, des fautes de syntaxe et d’orthographe y sont mentionnées à plusieurs reprises afin de justifier la mauvaise qualité de certains contenus.

Autre source : le guide Bien débuter en référencement naturel (SEO), publié par Google à destination des webmasters.
Au sein de ce guide, Google indique clairement qu’il faut éviter de négliger la rédaction d’un texte en y laissant des fautes de grammaire et d’orthographe.


réféncement naturel orthographe

Sur base de ces éléments, on peut conclure que Google n’apprécie guère les fautes d’orthographe, même si ces dernières ne constituent apparemment pas un critère de référencement à part entière. 

Existe-t-il un moyen de se positionner sur un mot-clé mal orthographié sans impacter l’expérience utilisateur ? 

Si après avoir parcouru ces éléments, vous souhaitez toujours vous positionner sur un mot-clé mal orthographié, voici quelques astuces partagées par de nombreux référenceurs. Ces dernières vous permettent notamment d’éviter que les fautes apparaissent au sein de votre contenu.

La première pratique consiste à intégrer votre mot-clé mal orthographié au sein du texte alternatif (balise alt) d’une image. Ce dernier sera alors invisible pour l’utilisateur.

Une deuxième pratique courante consiste à rédiger des commentaires sur la page/l’article qui contiennent la requête erronée.

Enfin, une troisième pratique consiste à intégrer le mot-clé mal orthographié dans votre url. Cependant, l’url fait partie intégrante de votre contenu et est visible par les internautes. Nous vous déconseillons donc fortement d’y avoir recours.

Même si ces 3 pratiques n’impactent que très légèrement l’expérience utilisateur, elles ne vous mèneront pas nécessairement vers la première page des SERP sur la requête erronée.
Effectivement, comme nous l’avons vu en début d’article, la plupart des contenus présents en première page sur la requête “carosserie” avaient intégré ce terme mal orthographié dans le titre de la page…

Les fautes d’orthographe en SEO : une question d’éthique ? 

Pour conclure, nous vous suggérons de ne cibler un mot-clé mal orthographié en SEO, que si ce dernier débouche sur des SERP spécifiques et si vous ne mettez pas en péril votre contenu. En effet, il faut éviter d’intégrer des fautes d’orthographes au sein de votre titre ou de votre corps de texte.
Privilégiez plutôt les textes alternatifs ou les commentaires, même si cette méthode ne vous assure en aucun cas de figurer en première page. Cela dépendra de la concurrentialité SEO de la requête mal orthographiée.

En toute transparence, en SEO, si vous souhaitez à tout prix vous assurer un bon positionnement sur une requête erronée, la solution la plus efficace reste l’intégration de la requête dans le titre ou le corps de texte.
Il s’agit surtout d’une question d’éthique : êtes-vous prêt.e à mettre en péril la langue française et votre légitimité pour quelques places dans les SERP ?
Vous connaissez désormais notre avis sur la question.

Envie de mettre en place une stratégie de contenu cohérente et performante ? N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

En complétant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations relatives aux services proposés par Wearethewords. Vous pourrez bien sûr vous désabonner à tout moment.

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.