Concordance et rémanence : l’apport de la ligne éditoriale

Concordance et rémanence : l’apport de la ligne éditoriale

Une ligne éditoriale bien ficelée permet de réduire la charge mentale : elle crée de la concordance et de la rémanence dans un pacte relationnel.

Dans la vie de tous les jours, qu’est-ce qu’on aime dans l’expression de l’autre ? On aime l’intonation de sa voix, son humour, sa sensibilité, sa culture, ses prises de position. On aime sa constance, également. Un peu comme dans le monde de la musique, où on peut, sans avoir connaissance d’une nouvelle chanson, l’entendre et dire “Ah, mais c’est Orelsan !”. Parce qu’on reconnait sa voix, son rythme, son humour.

C’est l’objectif à atteindre quand on crée ou que l’on solidifie l’identité discursive d’une marque. La reconnaissance immédiate d’une identité singulière et authentique. Plus facile à dire qu’à faire. Pour autant, dans votre présence sur le web, l’apport d’une ligne éditoriale bien déterminée peut tout changer.

Parce qu’une ligne éditoriale crée de la concordance – on retrouve les mêmes topoï – et de la rémanence – on répète les mêmes petites musiques.

Une ligne éditoriale concordante

La concordance est “le rapport de conformité entre deux ou plusieurs choses ; accord, correspondance, analogie”. C’est l’harmonie, la ressemblance, l’affinité, le synchronisme. C’est la singularité du fond, le respect des thématiques et des valeurs.

Finalement, la concordance, c’est surtout : “être là où j’ai dit que je serai”. Être au rendez-vous qu’on a soi-même fixé. Et ce de manière répétée, durable, engagée. La concordance ne doit pas être un exercice contraignant, sinon ça veut dire que vous avez loupé quelque chose dans la définition de vos thèmes, de vos valeurs.

La concordance amène à votre ligne éditoriale une fluidité qui permet de créer “sans se poser de questions”.

Une ligne éditoriale rémanente

La rémanence est “la persistance d’un état après la disparition de sa cause” ou, pour le dire autrement : “la propriété qu’a la sensation de persister quelque temps après que le stimulus a disparu”.

Plus compliquée, même dans la définition, la rémanence. Parce que, comme dit, la rémanence touche quelque chose qui n’est pas palpable. C’est l’impact sur le cerveau, sur les sensations. C’est l’ancrage d’un modèle qui fait que l’on est soi et pas quelqu’un d’autre.

La rémanence, pour votre ligne éditoriale, c’est votre supplément d’âme. C’est votre caractère. Votre musique. Ce petit quelque chose en plus qui suscitera l’adhésion – et qui fera qu’on se souviendra de vous.

Oui, cette rémanence demande le plus de boulot. Votre supplément d’âme, vous ne l’établissez pas sur un bord de table, entre le fromage et le dessert.

5 questions pour bien ficeler votre ligne éditoriale

Pour atteindre concordance et rémanence, il est impératif que votre ligne éditoriale réponde avec précision à ces cinq questions :

  1. Quels sont mes objectifs de communication globale ?
  2. Quels sont les thèmes, les rubriques, la structure que je veux apporter à ma communication ?
  3. Quelles sont mes cibles, les personnes que je veux toucher ?
  4. Quelle est la tonalité que je veux adopter ?
  5. Quels sont les formats sur lesquels je veux communiquer ?

Plus cette ligne éditoriale est claire, structurée, plus votre voix sera singulière. La ligne éditoriale apporte cohérence et signe votre contrat de lecture, pacte sacré passé avec les lecteurs. Attention, cependant, trois éléments cruciaux à prendre en compte :

  • Votre marque est ce qu’elle est, n’essayez pas de la faire absolument coller avec les thèmes et les préoccupations de l’époque si vous n’avez rien à dire. Le “washing” est une tendance qui se généralise et qui rend tout le monde cynique et dubitatif face à la sincérité des acteurs.
  • Face à la concurrence, ne jouez pas la différence pour jouer la différence. Si votre discours de différence sonne creux, ne donne aucun argument, ne se pose sur aucune valeur autre que l’envie d’être différent, votre ligne éditoriale tombera à plat.
  • Comme les personnes, la ligne éditoriale n’est pas gravée dans le marbre. C’est un document de base qu’il est bon de challenger de temps en temps, surtout si vous sentez qu’elle est trop restrictive.

Une cohérence qui réduit la charge mentale

Dans un effet boule de neige, oui, une ligne éditoriale cohérente réduit la charge mentale. Ce n’est pas un effet de manche, bien au contraire. C’est un peu comme à la maison : si on pose les bases de qui fait quoi, quand et pourquoi, on s’élimine déjà pas mal de parasites mentaux.

Et le fait de travailler sur la concordance et la rémanence de votre identité, de vos contenus, permet de ne pas avoir à chaque fois à repartir de zéro. Ne pas avoir à trouver ce qu’on veut dire, et comment le dire. Se libérer du temps de cerveau et créer, juste créer.

Se faire aider pour créer sa ligne éditoriale

Travailler une ligne éditoriale cohérente, concordante et rémanente peut vous effrayer. Et c’est normal parce qu’à bien des égards, ça ressemble à une introspection. Et quand on est pris dans un quotidien qui file à cent à l’heure, il est difficile de faire un pas de côté pour réfléchir à “comment tout mettre en musique”. Donc vous publiez de ci, de là, parce qu’il faut entretenir une présence. C’est mécanique et pas forcément automatique. Le pire, finalement.

Faire appel à une agence extérieure pour vous aider sur votre ligne éditoriale est souvent salvateur. Parce que l’agence :

  • Propose des outils et des audits pour créer ou affiner l’identité éditoriale
  • Propose des points de vue et des axes qui pourraient vous avoir échappé
  • Propose des créations et des contenus qui s’adaptent à votre discours

Comme dit plus haut, ce n’est pas un travail qui s’effectue en un coup de baguette magique. Et peut-être qu’une première proposition de contenu, même après un brief élaboré ensemble, ne peut pas vous correspondre.

Mais c’est ça aussi la force d’une agence : rebondir, être versatile et avancer ensemble vers un discours qui vous est propre.

Dans nos prestations, nous proposons un audit éditorial : nous analysons les forces et les faiblesses de votre discours, la concordance – et la rémanence ! -, tout en apportant des pistes de réflexion … Et des gentils coups de pieds dans la fourmilière ! N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Table des matières

Concordance et rémanence : l’apport de la ligne éditoriale

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Nous cheminons, vous cheminez

Chaque mois, embarquez notre journal, comme plus de 7500 curieux.

    En soumettant le formulaire, vous acceptez de recevoir par e-mail nos informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.

    Un projet, une question ?

    On vous recontacte avec plaisir.

      Contactez-nous

      C'est à quel sujet ?

      Une question, un conseil ponctuel, besoin d’un chiffrage, en quête d’un partenariat au long cours en marketing inbound et contenu ? Parlez-nous de votre projet, sans engagement.