Duplication de contenu e-commerce : les solutions

Duplication de contenu e-commerce : les solutions

La duplication de contenu e-commerce est un fléau. Produit publié sur plusieurs boutiques différentes, ou sur plusieurs pages d'un même site. Corrigeons ça.

La duplication de contenu e-commerce est un fléau. Produit publié sur plusieurs boutiques différentes, ou sur plusieurs pages d’un même site. Corrigeons ça.

 

Les problèmes de duplication de contenu pour les sites de e-commerce se divisent en deux catégories :

  • Hors-site : le contenu apparaît sur de nombreux sites sur le Web.
  • Sur-site : plusieurs pages du site affichent le même contenu.

Or vous devez vous assurer que chaque page de votre site est unique ! Donc, également vos pages produits. Comment faire ?

Résoudre le problème de duplication de contenu hors-site

La duplication de contenu hors-site est naturelle en e-commerce. Les boutiques en ligne utilisent souvent des descriptions, des images et des spécifications de produits fournies par les fabricants. C’est logique, puisque vous ne pouvez pas inventer de nouvelles spécifications pour le dernier iPhone. Cependant, il existe un certain nombre de solutions au problème.

  1. Écrire des descriptions uniques pour chaque article. Si vous avez une équipe pour rédiger la totalité de votre catalogue produit, allez-y. C’est un investissement, avec un retour certain si la rédaction des fiches produits suit les fondamentaux de l’écriture web et du référencement naturel.
  2. Tirer parti du contenu généré par les utilisateurs. Incitez les visiteurs à écrire des commentaires sur les produits qu’ils ont achetés. Envoyez des e-mails de suivi et demandez l’avis des clients, ou offrez des rabais ou des bonus aux clients qui laissent un avis. Certes, il n’y a aucune garantie que vous aurez un flux régulier d’avis pour tous les produits vendus. De plus, les commentaires doivent être modérés pour éviter les spam et les langages obscènes, ce qui nécessite des ressources supplémentaires. Mais c’est une bonne stratégie complémentaire.
  3. Ajouter une section Questions/Réponses pour chaque produit. Vous pouvez rendre vos descriptions de produits uniques en ajoutant une section FAQ avec les questions que les clients posent souvent concernant ce produit. Encore une fois, cela nécessitera des ressources humaines supplémentaires.
  4. Optimiser uniquement les pages de catégories produits. Si vous n’avez pas le temps et les ressources nécessaires pour travailler sur les pages produits, vous pouvez choisir de créer un contenu unique pour les pages de catégorie uniquement. Dans ce cas, il faut empêcher l’indexation des pages produit (en utilisant txt ou les balises meta) – cela signifie que les pages produits n’apparaitront pas dans les résultats de recherche.

Pourquoi solliciter une agence pour vos contenus produits ?

Si le nombre de produits augmente régulièrement, la rédaction des descriptions – et la traduction, le cas échéant – devront suivre le rythme. Et ne pas perdre en qualité, en performance et en pertinence.

En fait, la rédaction de fiches produits est une discipline stratégique : calibrage, SEO, lisibilité, singularité et non-duplication, conversion et inspiration… C’est un métier à part entière. C’est le nôtre : chaque mois, nous rédigeons, réécrivons, traduisons et optimisions entre 100 et 500 fiches produits.

Rédiger trois, quatre versions d’une fiche produit, à raison de 250 – 300 à mots uniques, et, bien sûr, optimisées chacune sur les bons mots-clés, dans le contexte de chaque site e-commerce, ça frise l’ingénierie éditoriale. Et nous, on aime ça.

La duplication de contenu sur-site : une autre approche ?

La duplication de contenu sur-site est un problème fréquent des pages des boutiques en ligne. Elle peut être causée par le système de gestion de contenu (CMS) ou une structure incohérente du site.

Il y a deux scénarios typiques.

  • Tout d’abord, un produit peut appartenir à plusieurs catégories. Par exemple : Un téléviseur Samsung peut se retrouver en même temps dans les catégories “Maison”, “TV” et “Samsung”. L’outil de gestion de contenu pourrait générer des URL différentes pour ce même produit, selon le chemin que l’utilisateur prend dans le catalogue produit. Par exemple :
  • Ensuite, le CMS pourrait générer une URL et une page différentes pour les variations d’un même produit (par exemple : la taille, la couleur ou autres spécifications). Cette approche n’était pas un problème avant la mise à jour de l’algorithme Panda de Google. Actuellement, Google peut pénaliser les sites Web pour les pages produits dupliquées dans différentes URL. Par exemple :

Deux solutions pour contourner la duplication des fiches produits sur-site

Quel que soit le chemin que prend l’utilisateur dans le catalogue, le CMS doit toujours renvoyer une seule URL pour un produit particulier. Comment faire dès lors ? Deux possibilités : contrôler les urls ou les canoniser.

  • Maîtriser les URL. Quel que soit le chemin que prend l’utilisateur dans le catalogue, le CMS doit toujours renvoyer une seule URL pour un produit particulier. Toutes les variations de produit doivent être représentées sur une seule page accessible via une URL, afin que l’utilisateur ne soit pas redirigé vers d’autres pages. Cette approche élimine la duplication de contenu et assure que le budget d’exploration (Crawl Budget) de votre site est utilisé judicieusement.
  • La canonisation. Cette technique résout le problème de contenu dupliqué, mais elle peut avoir des inconvénients en termes d’expérience utilisateur et de budget d’exploration. Consultez le guide de Google sur les URL canoniques pour avoir des informations détaillées.

En conclusion, rien ne sert de publier des contenus produits si ceux-ci ne sont pas relevants, qualifiés et uniques. Vous torpillez une source précieuse de trafic entrant et faites fuir des acheteurs scrupuleux, en quête d’informations précises et claires sur votre offre catalogue. Besoin d’un conseil, d’un accompagnement pour la réécriture de vos fiches produits ? Faites-nous signe.

Table des matières

Duplication de contenu e-commerce : les solutions

2 Commentaires

  • Tiana

    Tout cela est très juste. J'ajouterai également de ne garder qu'une seule URL de son site (commençant par www., http ou https) et de rediriger toutes les autres vers celle choisie. Sinon Google considérera le site dupliqué autant de fois qu'il y a d'URL. Et ça il n'aime pas !

    • Muriel Vandermeulen

      Merci Tiana pour la précision, qui vaut la peine d'être mentionnée. Je me concentrais surtout ici sur les aspects éditoriaux de la non-duplication, mais de fait: les aspects techniques sont essentiels. On les aborde d'ailleurs dans chacun de nos programmes d'optimisation, comme indiqué ici : https://www.wearethewords.com/creation-contenus-seo/. Au plaisir d'échanger,

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Nous cheminons, vous cheminez

Chaque mois, embarquez notre journal, comme plus de 7500 curieux.

    En soumettant le formulaire, vous acceptez de recevoir par e-mail nos informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.

    Un projet, une question ?

    On vous recontacte avec plaisir.

      Contactez-nous

      C'est à quel sujet ?

      Une question, un conseil ponctuel, besoin d’un chiffrage, en quête d’un partenariat au long cours en marketing inbound et contenu ? Parlez-nous de votre projet, sans engagement.