KPI e-commerce : indicateurs à suivre et approche OMM

Bien choisir ses KPI e-commerce est indispensable pour votre performance et votre chiffre d’affaires. Pour faire le tri dans les données et en tirer le meilleur parti, rien de tel qu’une bonne stratégie axée objectifs groupés plutôt que surabondance de chiffres.

En e-commerce comme en webmarketing, du bon choix de ses indicateurs clés dépend la performance de ses campagnes de vente. Dans le cadre d’une stratégie e-boutique, les métriques de succès sont d’autant plus importantes qu’elles assurent ou non votre chiffre d’affaires et déterminent donc de manière directe vos prises de décision. Voici quelques pistes pour ne pas se noyer dans la surabondance de données et opérer une sélection pertinente des facteurs à suivre.

KPI e-commerce : 4 indicateurs à suivre, en mode OMM

Une bonne pratique en KPI e-commerce, conseillée par Big Commerce, est de déterminer une OMM : comprenez « one main metric« , soit l’identification d’une métrique principale. À partir de cette OMM, il est alors plus facile de choisir plusieurs indicateurs de support. Le bénéfice principal de cette approche, c’est d’éviter la paralysie devant une trop grande masse d’informations.

Parmi les principaux KPI e-commerce, voici une petite sélection des indicateurs clés à considérer comme OMM :

  1. Valeur à vie du client (CLV) : le montant total des achats qu’un client effectuera avec votre entreprise pendant la durée de vie de votre marque, pour estimer la valeur de votre portefeuille client et vos taux de rétention et de fidélité. Pistes d’optimisation : des campagnes personnalisées, une meilleure expérience avec le service client.
  2. Coût par acquisition (CPA) : le montant que vous payez pour une acquisition de client (prospection ou vente, à déterminer) en fonction de vos efforts de marketing, pour traquer et évaluer votre capacité de conversion. Pistes d’optimisation : exploiter les tranches horaires les plus performantes, cibler uniquement les clients non convertis.
  3. Retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) : les revenus générés par vos actions marketing divisés par vos coûts, pour calculer la rentabilité de vos campagnes. Pistes d’optimisation : des campagnes Adwords ou Facebook, une diffusion multicanale.
  4. Valeur par visite (VPV) : le total des revenus de votre site e-commerce divisé par le nombre total des visites, pour mesurer l’efficacité de vos différents canaux de diffusion et de promotion. Pistes d’optimisation : un blog e-commerce, une stratégie de review marketing.

En regroupant ainsi vos KPI e-commerce, le programme est à une meilleure et plus rapide prise de décision. L’approche OMM vous permet de rester concentrer sur l’essentiel de vos objectifs commerciaux et surtout de faire parler les chiffres et les données.

 

En quête de leviers de performance pour votre site e-commerce ? Pensez aussi à développer votre intelligence client.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.