Sans stratégie de concurrence SEO, on risque le K.O.

Sans stratégie de concurrence SEO, on risque le K.O.

La concurrence SEO devrait occuper une place capitale dans nos stratégies de recherche. Je vous explique pourquoi et comment faire ?

Concurrence SEO, kezako ? Pour chaque requête introduite par un utilisateur dans un moteur de recherche, des centaines de résultats sont générés. Quand on sait qu’un internaute sur deux, environ, s’arrête à cette page de résultats, c’est dire si le niveau de ranking est important.

Si vous avez développé une activité de super niche, cet article ne vous concerne pas. Vous faites pousser des endives sur pilotis, dans la tradition des moines cisterciens de Mandchourie ? Vous vendez des pulls en poil de Yak, confectionnés par des paysans en réorientation professionnelle ? Bref, vous exercez une activité qui ne subit aucune concurrence ? Passez votre chemin. À tous les autres e-commerçants ou annonceurs qui communiquez sur des produits et services connaissant une relative concurrence, vous ne pouvez pas faire l’économie d’une stratégie concurrentielle.

La concurrence SEO devrait donc occuper une place capitale dans nos stratégies de recherche.

Les atouts d’un premier diagnostic sur votre concurrence SEO ?

Une 1e bonne analyse concurrentielle procure une mine d’informations sur vos forces et les faiblesses, opportunités et menaces. Mais aussi donc, sur celles de vos principaux concurrents. Bref, vous disposez d’un diagnostic concret, dont vous pouvez à la fois tirer des leçons et en tirer parti.

Pourtant, dans la pratique, nos clients négligent souvent cette étape fondamentale de SWOT SEO. Compliquée, superflue, « plus tard », les excuses ne manquent pas pour faire l’économie de ce qui nous paraît nous primordial. Pourquoi ? Parce qu’une analyse de la concurrence SEO procure ces infos :

  • Les mots-clés opportuns, communs (qu’on appelle généralement les « génériques ») sur lesquels vous êtes positionnés, et pas vos concurrents
  • Les autres mots-clés génériques : ceux sur lesquels vos concurrents sont positionnés, et pas vous.
  • La nature de la concurrence organique et sa « dangerosité » : concurrents commerciaux ou uniquement sémantiques ?
  • La géolocalisation de vous et de vos concurrents SEO sur les différents moteurs de recherche… Une donnée essentielle quand la dimension géographique occupe une place de taille dans votre activité.
  • La force de présence des concurrents face à vous (qualité des signaux sociaux, nombre et qualité de backlinks, et tous les critères de crédibilité).

Comment mettre en place une stratégie SEO concurrentielle ?

Une fois que nous avons établi le référentiel des mots-clés et défini sur quels concurrents organiques nous allons nous concentrer, nous pouvons établir un premier bilan, sur la base de quelques simples questions :

  • Quelles sont les singularités de nos concurrents ? En termes commerciaux et en termes SEO ?
  • Quelles techniques SEO utilisent-ils pour nous concurrencer ?
  • Ont-ils des faiblesses exploitables (qui nous donnent une longueur d’avance) ?
  • Où sont leurs forces (que nous devrions pouvoir copier ou contrer)
  • Quel semble être leur investissement en SEO ?

Bref, ces différentes données permettent d’étayer notre choix d’optimisation en fonction de critères plus larges et plus réalistes que quand on se borne à voir ses propres et uniques performances sur tel ou tel mot-clé.

Dans un autre article, je vous montrerai comment cette concurrence SEO peut aussi vous aider à construire vos briefings rédactionnels. En fonction des pages référencées en top 10 ou top 30 de Goole sur le mot-clé que vous voulez exploiter, vous pouvez enrichir votre SEO à partir des données TF-IDF et orienter le traitement de votre propre contenu.

Nous utilisons une suite SEO professionnelle, dédiée (et donc payante) pour accompagner nos clients. Mais il existe quelques outils gratuits bien foutus pour vous aider. Je conseille souvent Alyze.info à nos clients qui veulent dépasser leurs intuitions mais n’ont pas les moyens (ressources, compétences, temps) pour utiliser des outils idoines.

Besoin d’appui ou d’une lanterne pour votre stratégie (concurrentielle) SEO ? Faites-nous signe. On vous recontacte dans les 2 jours, avec de premières pistes concrètes.

Table des matières

Sans stratégie de concurrence SEO, on risque le K.O.

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Nous cheminons, vous cheminez

Chaque mois, embarquez notre journal, comme plus de 7500 curieux.

    En soumettant le formulaire, vous acceptez de recevoir par e-mail nos informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.