storytelling de marque

Dans un métier où se livre une bataille entre contenu court générateur de buzz et contenu long à sens, le storytelling a choisi son camp. Ce contenu marketing délivre messages et émotions autour d’histoires qui laissent une longue trace. La visibilité et la notoriété de votre marque en tirent les bénéfices. Encore faut-il savoir que dire ou ne pas dire dans votre récit.

1. Tu ne mentiras point

En rédigeant votre storytelling de marque ou de produit, vous pourriez être tenté par certains biais tels qu’enjoliver la réalité, voire négocier quelques arrangements avec la vérité. Or, à l’ère d’Internet, n’oubliez pas que chaque information peut se vérifier. La vérité reste le maître mot d’un contenu qui se veut éthique. Le storytelling en fait partie.

Ceci dit, vous pouvez choisir, par contre, d’omettre certains détails sans importance pour votre message ou votre cible.

Illustration. Raconter que le cuir utilisé dans la confection de vos chaussures provient de France alors que c’est faux, c’est mentir. Omettre de relater que votre premier modèle de bottes fut un flop, ce n’est pas mentir. Et, vous pourriez même en parler, en réalité.

Dire ou ne pas dire, une question de feeling, par rapport à la cible ou au message ? De fait. C’est en tout cas l’avis de Lionel Clément dans son verbatim sur le storytelling. « Toute entreprise a une histoire à raconter et il n’y a pas de mauvaise histoire. »

 

2. Tu ne choqueras point

Tenté d’écrire une histoire qui fera le buzz autour de votre marque ? Ou de rédiger une histoire vraie – puisque vous avez appliqué notre recommandation numéro un – mais qui choque ? Une bonne idée ?

En réalité, tout est dans la mesure. Un bon rédacteur de storytelling de marque ou de produit vous le dira : oui, jouez sur l’émotion. C’est l’ingrédient indispensable d’une bonne histoire. Mais ne surjouez pas l’émotion.

A l’instar de l’adage qui veut que l’on ne peut pas rire de tout, tout le temps et avec tout le monde. En storytelling de marque ou de produit, il en va de même : l’émotionnel, cela se dose. Distillez vos touches d’émotion avec délicatesse. Ayez la main légère : ni trop de poivre ni trop de miel.

3. Tu n’oublieras point ton objectif

Le storytelling de marque ou de produit, ce n’est pas une histoire comme les autres. Son objectif est loin de celui de vouloir endormir votre enfant. Ou votre cible.

Ce format de contenu est unique : il vise à toucher une audience avec une histoire. Or tout le monde aime les histoires.

Ce récit demande une construction intelligente puisqu’il sert à remplir un ou plusieurs de vos buts. Lesquels ? Pousser à l’achat de votre produit ou service, asseoir votre notoriété, susciter un engagement à une cause, un changement de comportement…

Trois exemples :

  1. Besoin de recruter du personnel ? Racontez l’histoire de Paul, ce stagiaire timide arrivé dans votre entreprise il y a 5 ans, devenu un formateur hors pair depuis. Votre but ? Donner envie à la jeune génération de postuler chez vous. Le storytelling est un excellent outil de votre marque employeur.
  2. Vous voulez booster la vente de votre café de prestige ? Relatez le périple du fondateur parcourant le globe à la recherche d’un arôme exclusif. Votre objectif ? Attirer une clientèle haut de gamme avide d’un breuvage d’exception.
  3. Votre souhait est de récolter des fonds pour une école au Ghana ? Ne demandez pas de verser de l’argent en faisant défiler des images tristes. Faites parler Ahouefa, 6 ans, qui racontera avec quelle joie elle apprend l’alphabet. Votre idée ? Pousser au don tous les parents d’enfants du même âge.

 

4. Tu n’utiliseras point de jargon

Pour toucher un maximum de public, utilisez un langage clair dans votre storytelling de marque ou de produit. « Keep it simple, stupid » comme le disent nos amis anglais. Ce qui peut se résumer à « ne compliquez pas les choses ».

Le jargon, les acronymes, les termes savants, etc… mettez-les au placard. Vive le juste mot. A vous la bonne syntaxe. Du bon choix des mots découlera la fluidité dans la lecture ou l’écoute de votre histoire. Car, oui, utilisez également l’audio.

Et l’humour dans tout ça ? La principale difficulté de l’utilisation de l’humour dans un texte est qu’il est parfois mal compris. L’humour des uns n’est pas toujours celui des autres.

 

5. Tu ne parleras point que de toi-même

Fondateur d’une marque ou créateur d’un produit, vous pourriez vouloir ne parler que de vous. Or, raconter votre vie n’est intéressant que si votre histoire sert votre produit.

Savoir que vous avez fait math sup’ alors que vous confectionnez aujourd’hui des chocolats exceptionnels n’intéresse personne. Demandez-vous, en matière d’émotion et d’engagement suscités, qu’apporte le déballage de votre CV. Pensez-vous que votre capacité à résoudre des équations donnera à vos clients potentiels l’envie de goûter vos carrés noirs à la bergamote ? Pas sûr.

 

Le storytelling, il y a tellement de choses à raconter à propos de ce format au service de votre stratégie d’inbound marketing. Soyez certains que nous n’y manquerons pas. Et… qu’on ne vous raconte pas d’histoires.

Un storytelling efficace vous aide à augmenter votre trafic Internet. C’est aussi notre spécialité. Rédiger un storytelling de marque, du contenu qui attire, optimisé SEO, c’est également notre métier. Faites appel à nos équipes pour votre stratégie de contenu et de l’inspiration.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

En complétant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations relatives aux services proposés par Wearethewords. Vous pourrez bien sûr vous désabonner à tout moment.

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.