storytelling art raconter histoires

Le storytelling, un format de contenu différent. Original, comme le sont les podcasts, cartoons ou quizz. Cela change des articles, c’est pourquoi tant de marques l’ont adopté. Et notamment pour son fort pouvoir attractif.

Tout le monde aime les belles histoires

Avez-vous pensé au storytelling pour enrichir votre stratégie de contenu ? Une belle histoire attire, passionne et se partage. Le storytelling crée une identification. L’identification crée de l’émotion. L’émotion pousse à l’action. Que demander de plus ?

Et pourtant ce n’est pas si simple d’écrire une histoire sur votre produit ou marque. Une histoire qui passionne. Ce contenu demande une vraie construction. La scénarisation d’un storytelling, l’arc narratif se bâtit étape par étape. Sans quoi, cela ne fonctionne pas.

Au final un bon storytelling, cela ressemble à une histoire vraie mais ce n’en est pas, pas toujours, une histoire vraie. Cela ne ressemble pas à de la publicité mais…c’est quand même de la pub.

storytelling pub intersport

Sachez-le : l’histoire que vous allez raconter va vous coller à la peau. Réfléchissez donc bien à ce que vous allez scénariser. Et comment. Pour que l’on parle de votre histoire en de bons termes. Vos questions : Quelles sont ces valeurs que vous allez dévoiler ? Quelle image de vous allez-vous donner ? Qu’allez-vous raconter aux autres à vos cibles ? Et surtout, quel message dans votre storytelling ?

7 éléments clés pour construire un storytelling

A la base du scénario de votre storytelling, se trouve, certes, votre histoire ou une histoire liée à vos produits. Cependant, pour ne pas lasser, il va falloir parler un peu moins de vous, votre sujet favori, et un peu plus de ce que vivent vos cibles.

1. Se poser des questions

Un pré-requis avant d’écrire : vous poser les bonnes questions pour bien poser le problème. D’abord connaitre son persona et se questionner selon la méthode des 5W ou le CQQCOQP. Cela vous aide à dessiner son portrait. Vous trouverez alors quel message passer pour le toucher. Et quelle promesse mettre en avant.

2. Choisir le narrateur

Qui sera le narrateur ? Ferez-vous parler le créateur de l’entreprise  ? Ou la mascotte de la marque ? Mr Propre ou un client ? Et ce client, est-ce monsieur ou madame tout le monde ou une personnalité ? Le meilleur narrateur sera celui qui, selon vous, parlera le mieux aux cibles.

3. Marquer avec des mots bien choisis

Certains mots sont plus magiques ou attisent plus la curiosité comme le mot « secret » (« les secrets de notre patrimoine »). D’autres mots sont choisis pour leur message fort et positif. Un exemple ? Le mot « racine » (« les racines de notre entreprise »). Pas innocent ce choix des mots, ils reflètent votre signature éditoriale.

4. Adapter le registre de langage

Sera-t-on dans une tonalité comique ou sérieuse ? Va-t-on se situer sur le registre de l’ethos ou du pathos ? Dans la rassurance ou la sympathie ? Le choix vous viendra de l’identité de vos cibles, de votre marque et de vos produits.

5. Utiliser des symboles

Dans vos supports vidéos ou iconographiques, utiliser des symboles attirera le regard. Le symbole laisse une empreinte, une cohérence visuelle entre votre histoire et un packaging par exemple. Votre scénario se déroule à Paris ? Et sur l’emballage de votre produit, on trouve une représentation de la Tour Eiffel. Cela se tient.

6. Chasser les détails inutiles

Dans votre histoire, pour planter le décor et les personnages, soyez très synthétique. Racontez votre histoire le plus simplement possible, pour que l’on vous comprenne. Du concret, du facile à appréhender. Le message avant le décorum. Le storytelling n’est qu’un morceau d’une histoire plus complète. Cela peut frustrer, mais voilà : brièveté et clarté seront vos amies.

7. Utiliser l’effet de surprise ou l’effet de suspense

Ajouter de l’inattendu c’est capter l’attention. Pensez motion design, cassez les genres. Le suspense est intéressant car il crée une émotion. Quand à l’effet de surprise inattendue dans une histoire plus classique, ça accroche. On peut même raconter une histoire autour d’un contenu aussi peu passionnant que des consignes de sécurité en vol.

storytelling art de raconter votre histoire

 

Storytelling : pour finir en beauté

Toute histoire a une fin. Votre storytelling a-t-il la bonne fin ? Et, avant tout, est-il compréhensible tout au long de son déroulé ? Difficile d’être objectivement critique sur son scénario.

Une solution : faites lire votre histoire (ou visionner votre film) par un ami ou un collègue. Ou, mieux, tester sur un adolescent. Il paraît que si un ado comprend votre propos c’est qu’il sera compréhensible par tous. Et pourquoi ne pas tester votre contenu auprès d’un groupe de clients pilotes ? S’ils l’aiment, ils pourraient même devenir vos premiers ambassadeurs.

On ne vous apprend rien : vous ne vous êtes pas donné toute cette peine d’élaborer un beau storytelling pour le plaisir de la narration. Votre souhait est de pousser à l’action ceux qui l’ont lu, entendu ou vu. On termine donc par un call to action. Donnez les moyens à vos cibles de rentrer en contact avec vous. Ces cibles ont peut être une nouvelle histoire à vous raconter.

Le storytelling, un contenu a élaborer dans le cadre de votre stratégie éditoriale. Et on vous y aide avec nos conseils en pilotage éditorial. Que dire ? Comment le dire ? Comment toucher vos cibles ? Autant de questions auxquelles nous répondons. Nous vous assistons pour engager vos clients.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

En complétant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations relatives aux services proposés par Wearethewords. Vous pourrez bien sûr vous désabonner à tout moment.

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.