4 principes pour réussir sa stratégie web éditoriale

Envie de donner une nouvelle ampleur à votre stratégie web éditoriale ? Suivez nos 4 principes de réussite pour gagner en visibilité et en conversion.

À l’heure de la toute-puissance de l’intelligence artificielle et de l’analyse prescriptive, l’intention et la conversation sont devenues des leviers incontournables de conversion. Si bien que produire du contenu à valeur utile et à haut potentiel de visibilité n’a jamais été aussi technique. Mais aussi, terriblement crucial !

Dans ces conditions, comment vraiment réussir sa stratégie web éditoriale ? Quels types de contenus pour faire mouche, construire son autorité de marque et convaincre des clients potentiels ? Comment se hisser et rester en haut de l’affiche des résultats de recherche ? Notre réponse tient en 4 principes seulement, indispensables pour identifier vos meilleures opportunités.

Stratégie web éditoriale : 4 principes pour plus d’opportunités

Aujourd’hui, il ne suffit plus de publier du contenu en grande quantité avec une densité de mots-clés spécifique pour se faire remarquer et se démarquer. La règle d’or pour une stratégie web éditoriale couronnée de succès, c’est plutôt : publier du contenu intéressant, cibler les bonnes personnes, être à l’heure au rendez-vous avec vos audiences et identifier les lieux de diffusion stratégiques. Moins, pas forcément ; mais mieux, certainement. Et en respectant certains principes d’opportunité.

1. L’intelligence collective

Une stratégie web éditoriale est un travail d’équipe. Le contenu seul reste du contenu. Pour qu’il devienne un véritable actif stratégique, il besoin d’élargir son champ d’intervention et de faire appel à d’autres sources d’information et de capitalisation.

Que vous soyez une grande ou une petite équipe, il est essentiel d’avoir une vision globale et avisée de la création et de la mise en œuvre du contenu. Vous devez pouvoir la documenter par les acquis de votre intelligence client collective. Travaillez de concert avec votre service marketing, les commerciaux, les personnes en première ligne du service client ou encore les responsables des relations publiques et du développement de la marque.

2. La logique conversationnelle

Sur les moteurs de recherche, les requêtes des utilisateurs prennent de plus en plus la forme de questions complètes, en raison notamment de la montée en puissance des dispositifs de commande vocale. Vos cibles adoptent de plus en plus cette logique de conversation, et les robots d’indexation n’en attendent pas moins des contenus de votre site.

La systématique « questions brèves et réponses claires » pourrait bien s’imposer comme une nouvelle norme pour la rédaction de contenu optimisé pour le référencement. Pensez-y dans la consolidation de votre stratégie web éditoriale : quelles sont les questions clés que se posent vos cibles ? comment sont-elles formulées et comment pouvez-vous y répondre ?

3. Le principe d’intentionnalité

En revanche, il faut rester prudent : en distinguant bien requêtes d’achat et requêtes purement informatives. Qu’ils soient transactionnels ou pédagogiques, vos contenus de réponse doivent respecter la bonne intention, sous peine de faire chou blanc auprès de Google et consorts qui veulent à tout prix éviter la déception. Car l’enthousiasme ou la désaffection des internautes pour un résultat de recherche se mesurent et peuvent laisser vos contenus sur le carreau.

Dans le même ordre d’idées, la capacité d’anticipation de votre stratégie web éditoriale est également un facteur déterminant pour votre visibilité et votre positionnement. Mettez en place une veille concurrentielle pour prendre régulièrement le pouls des tendances de votre secteur et actualiser vos connaissances métier.

4. L’impératif de congruence

Enfin, pour réussir sa stratégie web éditoriale et nourrir son plan de contenu, quoi de plus évident que de faire les choses avec pertinence et dans le bon ordre. On ne propose pas le dessert avant l’entrée, n’est-ce pas ? En contenu, c’est pareil. À chaque étape du voyage client, il convient d’adapter ses dispositifs éditoriaux au niveau de maturité de ses cibles.

Concrètement, pensez adaptabilité et contextualisation. Si votre marque ne doit parler que d’une seule voix, son ton et ses moyens d’expression peuvent varier en fonction de la situation et de l’environnement d’énonciation. Prise de conscience, évaluation de votre offre et décision d’achat sont les trois moments forts à cibler et pour lesquels il faut proposer des contenus et une parole différenciés.

 

Vous voulez conduire votre stratégie web éditoriale encore plus haut ? Pensez aussi à revoir votre argumentaire de vente en fonction de vos bénéfices client et à correctement définir votre chartage éditorial.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles chaque mois, comme près de 7000 curieux.

Stratégie de Contenu Web, la revanche de l’éditorial

Paru en 2010 et réédité en 2014, l’ouvrage « La stratégie de contenu Web – la revanche de l’éditorial » est disponible au format e-book. Devenez un pro en content marketing : achetez votre exemplaire !

Études de cas

Retrouvez nos études de cas. Alimentation, banque et assurance, services, logiciel, tourisme, e-commerce, tous les secteurs nous sollictent.

Un conseil, du contenu, un devis? On vous rappelle!

Écrire pour le web

Notre blog Écrire pour le Web couvre depuis 2006 tous les sujets liés aux contenus et canaux Web! Près de 30.000 sessions par mois.

Formations Wearethewords

Sollicitez nos prestations en assistance éditoriale, pour un ROI immédiat. Découvrez notre offre de formations généralistes ou sur mesure.